Le jardin est un acte de culture :
la nature associée au travail de l\'homme permet de le définir comme espace cultivé
non seulement par la main et le corps, mais aussi par l\'esprit et le cœur.

ÉDITORIAL POUR UN TEMPS DE CANICULE

Le mois de mai a été sec, le mois de juin aride et le mois de juillet est carrément caniculaire. De quoi ne plus douter du dérèglement climatique, du moins en Languedoc-Roussillon.

Dans nos jardins, quelques vendangeuses commencent à s’épanouir alors que ces asters fleurissent toujours au temps des vendanges, d’où leur nom. Ce n’est qu’un moindre mal par rapport aux prédateurs qui s’en donnent à cœur joie : la pyrale du buis qui a ravagé causses et garrigues dans l’arrière pays languedocien et le Paysandisia archon qui est venu à bout de la quasi-totalité des palmiers.

Parmi les propriétaires de jardins, bénis sont ceux qui bénéficient d’une nappe phréatique ou de la proximité d’un canal d’irrigation, ce qui est souvent  le cas dans les plaines du Languedoc. Pour tous les autres, espérons que les mois d’août et septembre apporteront quelques belles averses afin que les jardins se remettent de plusieurs mois de privation d’eau.

L’eau, le climat, les parasites importés…  pourraient être des thèmes de dialogue pour les visiteurs des « Journées Européennes du Patrimoine 2022 » avec les jardiniers et propriétaires de jardins. Cette année pour la 39ème édition, les monuments et jardins seront ouverts au public les samedi 16 et dimanche 17 septembre. Le Ministère de la Culture a voulu que ces journées associent le plaisir des visites à l’exigence d’une réflexion individuelle et collective dans les termes que nous vous restituons ci-après :   

 « C’est en réinterrogeant les pratiques, les enseignements tirés des traditions, la continuité des savoir-faire, que les acteurs du patrimoine préparent le patrimoine de demain pour un avenir plus durable. C’est en poursuivant les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de l'ONU que, par exemple, les professionnels du patrimoine privilégient les restaurations qui tiennent compte des réemplois et des matériaux naturels, au plus près des exigences environnementales et que les monuments historiques impressionnent par leur résilience énergétique. Le patrimoine contribue à la redynamisation et au développement économique et touristique des territoires ainsi qu’à la conservation des savoir-faire présents sur tout le territoire ; il constitue également une ressource d’emplois locaux non délocalisable.»

Pour conclure sur quelques mots plus légers, rappelons que nous avons souhaité bénéficier de belles averses en août et septembre… mais pas les 16 et 17 septembre quand même, ni les jours programmés pour les sorties de l’association ! On a déjà donné, notamment lors du voyage en Catalogne au mois de juin : à Barcelone l'orage nous a chassés, trempés, des collections de cactées du jardin de Pinya de Rosa ".

JL Douillet – Président de l’APJLR

 

Calendrier des activités programmées ou en projet;

  •  Jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2022 : Colloque APJPACA et DRAC PACA « L'archéologie : champs, espoirs et limites . De ses usages dans les jardins de Provence »
    L'archéologie, science relativement récente, a suscité beaucoup d'espoirs dans le champ de la connaissance des parcs et jardins. En révélant des structures enfouies, elle a certes fait progresser l'histoire des jardins. Elle se justifie désormais comme laboratoire expérimental et exploratoire. Mais est-elle en mesure de répondre à toutes les questions que suscitent conservation, restauration ou réinvention ? PROGRAMME PREVISIONNEL Jeudi 8 septembre 2022 Maison du Parc naturel régional du Lubéron -60, place Jean Jaurès – 84400 Apt. Nous envisageons de compléter, pour nos adhérents qui seraient intéressés, une visite de jardins la veille.
  • Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022 : Journées Européennes du Patrimoine.
    Pendant ces deux journées de nombreux jardins d’adhérents en Languedoc-Roussillon seront exceptionnellement ouverts à la visite. Voir informations sur le site.
    Thématique choisie par le Ministère de la Culture pour 2022 : « Le patrimoine durable (bâtiments et jardins) ».
  •  Septembre et octobre 2022 - sorties jardins sur la région :
    •  Visite de jardins dans l’Uzège.
    •  Visite des jardins de Marseille : Prévue en hiver mais demande de report en juin pour pouvoir visiter la villa Santa Lucia, projet à retravailler.
    •  Sortie autour du Pic Saint Loup – visite guidée de l’exposition Aux Bords des Paysages, œuvres d’artistes contemporains.
    • Visite des Parcs autour de Toulouse avec découverte de l’exposition sur Mithra au musée archéologique Saint Raymond de Toulouse. Le culte de ce dieu originaire du Moyen Orient était très développé dans notre région. Mithra, en tuant le taureau, était sensé régénérer le monde et donnait naissance aux plantes et aux animaux bénéfiques aux hommes.
    • Découverte des jardins de l’Oise et participation à la fête des plantes de Chantilly, programme de 4 à 5 jours. Nous programmerions les visites et les déjeuners en commun ; nous laisserions chaque participant libre de son hébergement. Nous commencerions par une visite de Chantilly, nous visiterions ensuite les parcs et jardins de cette région et le château d’Ecouen, musée de la Renaissance. Nous terminerions le circuit par la participation à la journée des plantes de Chantilly.
  • Mars 2023 : Découverte des jardins de Sicile. Voyage de plusieurs jours. 
  • Mai 2023 : Très éventuellement « Voyage au Japon » … si nous avons eu connaissance au préalable de sa faisabilité. Des inscriptions auront alors été reprises par consultation des anciens inscrits et nouveaux inscrits. A ce jour, nous n’avons aucune information, ni positive, ni négative.
  • Juin 2023 : jardins du sud de l’Angleterre ou d’Irlande et/ou  jardins de la vallée de la Loire – proposition d’une adhérente.